Table de jeu ancienne à restaurer

Aujourd’hui je vous parle de la restauration d’une table de jeu ancienne qui avait bien besoin d’une restauration pour retrouver  son lustre d’antan.

Présentation de la table de jeu avant restauration

Cette table, transmise de génération en générations au sein d’une famille, a connu bien des aléas et des changements de conditions de stockage. C’est pourquoi elle s’est déformée (notamment le plateau supportant le damier).

On voit bien sur les photos que la marqueterie sur le plateau supérieur est en partie décollée, et surtout déformée et déchirée a certains endroit. De plus, on voit quelques trous laissés par des insectes xylophages, qui n’ont aucun respect du travail des anciens.

A l’intérieur, la table était recouverte d’un feutre qui n’était plus de toute première jeunesse, et qui n’était déjà plus celui d’origine.

Options et choix de restauration

L’état de la marqueterie laisse suposer que le plateau qui la supporte s’est rétréci et a fendu au fil des années, entrainant les dégats que l’on peut voir. J’ai donc dès le début envisagé de remplacer ce plateau. Concernant la marqueterie en elle même, je souhaitais en conserver la plus grande partie, mais j’étais inquiet quant au damier, dont les cases était bien abimée et percée.
Le feutre lui doit être remplacé, j’ai choisi de ne pas remettre de feutre, mais un cuir vert grainé, de meilleure qualité que la feutrine présente.

Pour ce qui est du reste du meuble, il n’est pas en mauvais état, pas d’attaque d’insecte, on se contentera donc d’un bon nettoyage, d’un décapage du fond du tiroir et quelques remplacement de bois cassés (arriere du tiroir et une traverse sous le tiroir).

 

Résultat final

Et voila, après quelques jours de travail, le résultat est plutôt satisfaisant. le damier a été remplacé (les cases anciennes étaient trop esquintées pour être recollées), les filets également (trop cassés), par contre j’ai conservé les 2 ronces de chaque coté.

Le tout a été collé à la colle forte d’ébéniste (mélange de colle d’os et de colle de nerf) qui se chauffe pour application et qui sèche en revenant a température ambiante. L’intérêt est que ce procédé est réversible, un ébéniste dans quelques générations pourra de nouveau décoller le placage et faire les réparations qui s’imposent.

Le cuir a été collé avec de la colle néoprène car j’avais besoin qu’il soit fortement collé et bien tendu.

Voilà! J’espère que cet article vous aura plu, il sort de ce que j’ai l’habitude de faire, mais il me permet de mettre en pratique les enseignements qui m’ont été donnés concernant la restauration de meubles anciens.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*